Pour vous y retrouver

Bonjour! Bienvenue sur ces pages, que j'ai plaisir à ouvrir pour vous!
Vous trouverez sur ce blog différentes sortes de contributions:
- annonce (An),
- billet (Bi),
- citation (Ci),
- confession de foi (CF),
- conte (Co),
- formation d'adultes (FA),
- humour (Hu),
- image (Im),
- liturgie (Li),
- poésie (Po),
- prédication (Pr),
- réflexion (Ré),
- sciences bibliques (SB),
- vulgarisation (Vu).
Bonne balade entre les mots!
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

jeudi 1 septembre 2016

(Vu, SB, FA) Osée et son aventure... osée!




Reçu cette question intéressante d'une responsable de l'Eglise évangélique réformée vietnamienne de Lausanne (qui se réunit à St-Paul, Avenue de France):

Dans notre communauté, nous avons étudié le thème "La dernière fois que Dieu m'a fait signe, c'était quand?" du cahier suivant:
Le texte d'Osée nous a semblé très difficile d'accès, savez-vous un peu sur le texte d'Osée et pourquoi (quel lien) on a voulu faire un rapport avec le thème du dialogue avec Dieu?
-
-
Réponse:
Le prophète compare Israël à une prostituée, qui ne reconnaît plus tout ce que son mari lui donne. Israël ne discerne plus ce qu'il doit à son Dieu, et va chercher auprès de divinités païennes ce que le Seigneur veut lui offrir. Donc, Israël ne discerne pas les signes de Dieu.
Osée vit une relation difficile avec sa femme, qui se prostitue et qui abandonne son mari. Le prophète fait de cette relation une sorte de parabole de la relation d'Israël avec Dieu. Israël aussi abandonne son Seigneur pour se tourner vers les Ba'al. Or, nous dit cette histoire, or Dieu veut instaurer avec nous une relation d'amour, basée sur le dialogue et la confiance. Mieux encore, Osée va payer une nouvelle fois une somme d'argent pour "racheter" sa femme de la prostitution; de même, Dieu va nous racheter, c'est lui qui paie tout le prix pour nous libérer et pour vivre avec nous dans le bonheur et la paix.
Cette relation, il nous appartient de la nourrir, de la faire vivre. Dieu a besoin de notre réponse pour entrer dans nos coeurs et dans nos vies!

JJC


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire