Pour vous y retrouver

Bonjour! Bienvenue sur ces pages, que j'ai plaisir à ouvrir pour vous!
Vous trouverez sur ce blog différentes sortes de contributions:
- annonce (An),
- billet (Bi),
- citation (Ci),
- confession de foi (CF),
- conte (Co),
- formation d'adultes (FA),
- humour (Hu),
- image (Im),
- liturgie (Li),
- poésie (Po),
- prédication (Pr),
- réflexion (Ré),
- sciences bibliques (SB),
- vulgarisation (Vu).
Bonne balade entre les mots!
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

samedi 8 février 2014

(FA, Vu) Jeu de questions pour catéchumènes de 7 à 177 ans

Dieu, à quoi il sert?   Petit jeu (voir mes réponses en bas)


1. De quoi Dieu a-t-il envie, surtout?  (donner une seule réponse)
o Que le plus possible de gens aillent à l'église
o Que le plus possible de gens le prient
o Que tous les humains soient heureux et libres
o Que tous les humains obéissent à ses commandements
o De nous accabler sur terre pour que nous soyons plus heureux au Ciel


2. Selon la Bible, pourquoi Dieu a-t-il envoyé son fils sur la terre?  (une seule réponse)
o  Pour punir les méchants
o  Pour instituer la papauté
o  Pour faire entrer tout le monde dans l'Eglise
o  Pour nous délivrer des peurs et des culpabilités
o  Pour faire fortune

3. Selon la Bible, pourquoi baptise-ton, à l'église?
o  Pour donner un nom à l'enfant
o  Pour qu'il puisse aller au Paradis
o  Pour le laver des péchés qu'il a commis
o  Pour qu'il reçoive en cadeau le mystère de la proximité de Dieu, plein de tendresse
o  Pour donner un signe concret des promesses que Dieu veut adresser à chacun(e)

4. À quel âge se pratique le baptême?  (une seule réponse)
o  le plus tôt possible
o  avant 12 mois
o  avant l'entrée au catéchisme
o  à n'importe quel âge
o  jamais

5. Selon la Bible, qui a baptisé en premier?  (une seule réponse)

o  Jésus
o  Jean-Baptiste
o  Saint-Pierre
o  Moïse
o  Abraham
o  Noé

6. À quoi le baptême engage-t-il?  (une seule réponse)
o  à trucider les incroyants
o  à faire son catéchisme 
o  à confirmer
o  à aller à l'église
o  à être un bon chrétien
o  le baptême est surtout une promesse de Dieu pour nous

7. Le catéchisme est:
o  obligatoire
o  obligatoire seulement pour les baptisés
o  ce sont les parents qui décident
o  ce sont les adolescents qui décident
o  obligatoire seulement pour ceux qui vont à l'école publique

8. Un bon chrétien, c'est surtout:  (une seule réponse)
o  quelqu'un qui accepte l'injustice sans protester
o  quelqu'un qui sait que Dieu l'aime, et que cet amour aide à aimer les autres
o  quelqu'un qui se prosterne devant Dieu chaque jour
o  quelqu'un qui a peur de Dieu
o  quelqu'un qui essaie de convaincre les autres qu'il faut croire en Dieu

9. Quand l'évangile nous appelle à aimer, c'est surtout:
o  à aimer Dieu
o  à aimer les autres
o  à s'aimer soi-même
o  à aimer souffrir
o  à aimer son conjoint

10. Pour aller au Paradis, il faut surtout:
o  confesser ses péchés
o  mériter le pardon de Dieu
o  communier régulièrement
o  être baptisé(e)
o  Dieu nous permet d'y entrer, gratuitement
o  le Paradis n'existe pas



11. Le Saint-Esprit, c'est:
o  un fluide magique
o  un ange de Dieu
o  un souffle qui rappelle Jésus
o  un dogme
o  un fantôme à cinq têtes...


12. La communion (ou ste-cène, ou eucharistie), c'est:
o  un geste d'intimité avec Dieu
o  une pause, sinon le culte serait trop long
o  une nourriture pour reprendre des forces avant de sortir de l'église
o  un geste de proximité avec les autres chrétiens
o  un symbole de la tendresse de Dieu
o  un mystère


13. Qui a le droit de communier?
o  ceux qui n'ont rien à se reprocher
o  ceux qui n'ont rien à se reprocher de trop grave
o  ceux qui se sont confessés et qui ont reçu l'absolution
o  tous les baptisés
o  tous ceux qui ont envie de se rapprocher de Dieu
o  les saints


14. Pourquoi y a-t-il des offrandes (ou "collectes") à l'église?
o  pour les pauvres, car l'Etat paie tous les frais de l'Eglise
o  pour évangéliser les païens
o  l'Etat ne paie que les salaires des pasteurs et des diacres
o  l'Etat ne paie qu'une partie des salaires des pasteurs et des diacres
o  cet argent est brûlé en sacrifice à Dieu
o  pour que le pasteur renouvelle son stock de boutons de culotte


15. À quoi sert la prière?
o  à demander à Dieu à manger, sinon on meurt de faim
o  à dire merci à Dieu quand on est en bonne santé
o  à demander pardon à Dieu quand on l'a mis en colère
o  à se confier à lui comme on parle à un ami  -  lui ne va pas colporter nos confidences!
o  à rester en relation avec Dieu, pour nous donner courage et confiance



Jean Effel


Mes réponses:

 
1. De quoi Dieu a-t-il envie, surtout?
Que le plus possible de gens aillent à l'église et Que le plus possible de gens le prient est secondaire. L'essentiel pour Dieu, tel que je le comprends dans la Bible, c'est Que tous les humains soient heureux et libres

Quant à Que tous les humains obéissent à ses commandements, c'est partiellement vrai; ce le serait nettement davantage si on disait à sa volonté plutôt qu'à ses commandements.
:-) J'espère que vous aviez compris que De nous accabler sur terre pour que nous soyions plus heureux au Ciel est une plaisanterie!

2. Selon la Bible, pourquoi Dieu a-t-il envoyé son fils sur la terre?
Pour nous délivrer des peurs et des culpabilités, à mon avis. 

Il nous a prouvé qu'il refusait de punir les méchants. Quand? Lorsqu'il a laissé son fils mourir sous la torture plutôt que d'attenter à la liberté de ceux qui le crucifiaient!
Quant à Pour faire entrer tout le monde dans l'Eglise, la Bible n'en parle jamais. Ce sont les hommes (les hommes d'Eglise surtout!) qui l'ont parfois vu ainsi. Dieu ne veut pas nous embrigader; l'Eglise est (euh, devrait être!) un soutien, une aide, et pas un but. La papauté encore moins!
:-) Vous avez compris que Pour faire fortune est une plaisanterie!

3. Selon la Bible, pourquoi baptise-ton, à l'église?
Pour moi, les deux derniers items sont vrais et importants: Pour qu'il reçoive en cadeau le mystère de la proximité de Dieu, plein de tendresse et Pour donner un signe concret des promesses que Dieu veut adresser à chacun(e).
Donner un nom à l'enfant? C'est le sens profane de baptiser; mais les chrétiens portent un nom bien avant d'être (voire sans être) baptisés.  

Pour le laver des péchés qu'il a commis et Pour qu'il puisse aller au Paradis: non! C'est Dieu qui le fait, en Jésus crucifié. Le baptême n'y change rien. Le baptême est un signe de l'amour de Dieu, qui existe indépendamment de lui.

4. À quel âge se pratique le baptême?
Clairement à n'importe quel âge! Nos Eglises ont longtemps pratiqué le baptême des seuls nourrissons, manière sympathique de montrer que Dieu nous accueille et nous donne toutes ses promesses dès le début de la vie, indépendamment de nos mérites ou de notre foi. Mais le baptême, dans la Bible, est presque toujours pratiqué sur des adultes, qui en avaient fait le choix.
Pour moi, on ne peut pas refuser de baptiser des bébés. Ni à l'inverse en faire les seuls destinataires de ce geste sacré.

5. Selon la Bible, qui a baptisé en premier?
C'est Jean-Baptiste. Il a d'ailleurs baptisé Jésus. Saint-Pierre a baptisé, après la mort de Jésus.
Quant à Moïse, Abraham et Noé, ce sont des personnages de l'Ancien Testament, et le baptême n'existait pas encore à cette époque-là. (Encore que, du temps de Noé, selon la Genèse, bien peu aient échappé au baptême définitif...  :-D).
Jean-Baptiste s'appelait Jean. Baptiste signifie "qui trempe, qui fait plonger" - c'est le surnom qu'il a reçu lorsqu'il s'est mis à immerger les gens dans l'eau du Jourdain. Il le faisait en signe de repentance de la personne et du pardon de Dieu. Cet acte pouvait être renouvelé aussi souvent qu'on le voulait!


6. À quoi le baptême engage-t-il?
C'est le baptisé (et, dans le cas d'un petit enfant, ses parents, parrain et marraine) qui choisit ce qu'il souhaite promettre en réponse à l'engagement de Dieu, cet engagement qui est premier et le plus important. Je répondrai donc le baptême est surtout une promesse de Dieu pour nous.
Il est impossible de garantir que le baptisé fasse son catéchisme, qu'il confirme, aille à l'église de lui-même ou qu'il soit un bon chrétien. On le souhaite, bien sûr!
:-) Vous avez compris que trucider les incroyants est une plaisanterie! 




7. Le catéchisme est-il obligatoire?
Clairement non. Pour personne. On peut dire que ce sont les parents qui décident; parfois les adolescents. Idéalement, ce sont les parents et les adolescents en dialogue, mais les responsables sont les parents. Il est d'ailleurs dommage que certains parents, au premier refus de leur enfant,
renoncent, comme si l'ado avait tous les éléments en main pour savoir ce qu'est réellement le catéchisme.

8. Un bon chrétien, c'est surtout:
Pour moi, quelqu'un qui sait que Dieu l'aime, et que cet amour aide à aimer les autres. Vous commencez à me connaître! 

Se prosterner devant Dieu chaque jour et avoir peur de Dieu: en aucun cas!
Accepter l'injustice sans protester n'est pas très chrétien, même si parfois on a compris ainsi (à tort) l'évangile, quand il nous invite à sortir de la spirale de la violence, un sacré défi (oui, sacré!). 
Enfin, il est effectivement recommandé d'essayer de montrer aux autres les bienfaits de croire en Dieu. Mais il est important de chez important que cela soit fait:
- autant en actes qu'en paroles
- et en respectant nos interlocuteurs, sans esprit de conquête ou de supériorité, de manière non sectaire et sans leur casser les pieds!

9. Quand l'évangile nous appelle à aimer, c'est surtout:
Les trois premiers items sont d'une importance semblable: aimer Dieu, aimer les autres et s'aimer soi-même sont les trois facettes d'une même vie spirituelle.

Aimer son conjoint (et ses enfants, et ses parents...) en découle évidemment. 
Quant à aimer souffrir, non et non! Les chrétiens doivent parfois supporter la souffrance, mais (à part quelques cas exceptionnels) ils aiment vivre le bonheur et le plaisir!

10. Pour aller au Paradis, il faut surtout:
Pour moi, Dieu nous permet d'y entrer, gratuitement. Le Paradis ne se mérite pas. C'est un cadeau gratuit de Dieu (une grâce). On confesse ses péchés, on communie (régulièrement ou non), on est baptisé(e) parce que Dieu nous aime et nous sauve, et non pour qu'il le fasse!
Quant à l'item le Paradis n'existe pas, entendons-nous bien: le Paradis n'est pas le lieu concret décrit dans les légendes, d'ailleurs multiples et contradictoires. Mais on peut appeler ainsi le fait de vivre auprès de Dieu et du Christ ressuscité après la mort, là où il n'y a plus de souffrance ni de contrainte; dans la paix et la lumière infinies.
Par contre, j'en suis sûr, l'Enfer n'existe pas. ...Enfin, pas ailleurs qu'ici-bas! Sur cette terre, nous sommes très doués pour le créer!



 

11. Le Saint-Esprit, c'est:
... très difficile à comprendre, et encore plus à expliquer! Ce n'est pas un fluide magique, encore moins évidemment un fantôme à cinq têtes! Il s'agit d'une force donnée par Dieu pour nous rappeler Jésus, et, ainsi, pour nous donner davantage de force, de courage, de sérénité pour accomplir sa volonté. Les Actes des Apôtres le décrivent comme du feu, mais plusieurs autres passages bibliques en parlent comme d'un souffle (le mot Esprit, en grec, veut dire air, souffle, vent). Cette force se fait sentir surtout quand nous sommes en communauté de foi.
Un ange de Dieu ne convient pas vraiment: ce dernier mot désigne une personne envoyée par Dieu comme messager (ce peut être vous ou moi!). Quant au dogme, c'est une affirmation de foi adoptée par l'Eglise (surtout catholique)

12. La communion (ou ste-cène, ou eucharistie), c'est:
Là aussi, ce n'est pas simple. Pour moi, tous les items sont vrais, sauf bien sûr une pause, sinon le culte serait trop long! Une nourriture pour reprendre des forces? à condition qu'on le prenne au sens spirituel, évidemment. Geste d'intimité avec Dieu, de proximité avec les autres chrétiens, symbole de la tendresse de Dieu, mystère, tout ça est important. 

Il n'y a rien de magique dans ce repas, c'est un acte de confiance partagée entre croyants et avec Dieu.

13. Qui a le droit de communier?
Au siècle passé, beaucoup de protestants pensaient que la Cène était réservée à ceux dont la foi (voire, hélas, la conduite) était sans faille. Pour les catholiques, il fallait se confesser et recevoir l'absolution pour communier. 

Aujourd'hui, on comprend mieux que l'amour de Dieu est pour chacun(e), quoi que nous pensions et fassions. Donc le repas du Seigneur n'est pas réservé à ceux qui n'ont rien à se reprocher
En théorie, notre Eglise destine la Cène à tous les baptisés. Mais dans la pratique, comment savoir qui l'est? En fait, c'est tous ceux qui ont envie de se rapprocher de Dieu qui convient. 
Quant aux saints, dans le Nouveau Testament ce mot désigne tous les croyants, et pas des personnes particulièrement remarquables. Donc il va bien aussi.

14. Pourquoi y a-t-il des offrandes (ou "collectes") à l'église?

De tout temps, les communautés chrétiennes ont pratiqué l'offrande, à la fois comme geste de solidarité et comme mise en commun des biens matériels.

Aujourd'hui, l'Etat ne paie qu'une partie des salaires des pasteurs et des diacres, à travers un subside. Il s'agit alors, par nos dons, d'offrir à l'Eglise les moyens de réaliser sa mission, en salariant plusieurs dizaines de ministres (aumôniers de jeunesse, d'hôpitaux, d'EMS, de prison, formateurs d'adultes...) et du personnel administratif (secrétaires de paroisse ou de l'Eglise cantonale); en finançant également des animations comme l'Espace culturel des Terreaux; ou en soutenant la solidarité chez nous (Centre Social Protestant, réfugiés) et dans les Tiers Mondes (Entraide protestante, Pain pour le Prochain, "mission").
Notons que cette dernière ne vise plus à évangéliser les païens, mais à soutenir les Eglises de là-bas dans leur tâche d'entraide  et d'annonce de l'évangile.
En plus, il y a des quantités de frais très variés, en particulier téléphones et déplacements, Bibles et matériel d'animation. Mais ça, vous l'aviez deviné!
:-) Vous avez compris que cet argent est brûlé en sacrifice à Dieu est une plaisanterie, tout comme pour que le pasteur renouvelle son stock de boutons de culotte! (Ah non? zut alors)...



15. À quoi sert la prière?
Tout est juste, sauf demander à Dieu à manger, sinon on meurt de faim! C'est donc rester en relation avec Dieu, pour nous donner courage et confiance, dire merci à Dieu quand on est en bonne santé, et se confier à lui comme on parle à un ami  -  lui ne va pas colporter nos confidences!
Quant à demander pardon à Dieu quand on l'a mis en colère, je ne crois pas que notre conduite puisse le fâcher ainsi. Mais je serais d'accord avec demander pardon à Dieu quand on se sent coupable. La prière est faite pour nous aider nous, pas pour calmer Dieu! 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire