Pour vous y retrouver

Bonjour! Bienvenue sur ces pages, que j'ai plaisir à ouvrir pour vous!
Vous trouverez sur ce blog différentes sortes de contributions:
- annonce (An),
- billet (Bi),
- citation (Ci),
- confession de foi (CF),
- conte (Co),
- formation d'adultes (FA),
- humour (Hu),
- image (Im),
- liturgie (Li),
- poésie (Po),
- prédication (Pr),
- réflexion (Ré),
- sciences bibliques (SB),
- vulgarisation (Vu).
Bonne balade entre les mots!
Ces œuvres sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

vendredi 25 décembre 2015

(Ci, Ré, Bi) En ce temps-là...

"En ce temps-là,
la guerre faisait rage au Moyen-Orient.
En plus du gouvernement d’Assad,
dont le pouvoir était contesté dans la région,
un puissant groupe terroriste provoqua
un déplacement massif de population autour de la Méditerranée.
Les migrants fuyaient par milliers leur pays miné
par les attentats et la terreur,
essayant de retrouver des parents ou des proches
quelque part en Europe.

Youssouf partit lui aussi de chez lui, de la région d’Alep,
parce qu’il ne voulait se rattacher
à aucune des forces armées présentes dans sa région.
Après avoir payé un passeur à prix d’or,
il s’embarqua sur un canot pneumatique
avec Myriam son épouse qui était enceinte.
Ensemble, ils franchirent la mer au péril de leur vie,
puis sillonnèrent une grande partie de l’Europe.

Mais le jour où elle devait accoucher arriva.
Comme il n’y avait plus de place dans les camps de la Croix-Rouge,
ils se réfugièrent dans ce qu’on appelait « la jungle de Calais ».
Là, elle mit au monde son fils premier-né,
le langea avec les moyens du bord,
et le coucha dans une boîte en carton
qui fit office de berceau improvisé.

Dans la ville de Calais,
il y avait des vigiles qui patrouillaient la nuit
pour garder les installations de sites dits sensibles
qu’il s’agissait de protéger.
Tout à coup, ces vigiles virent apparaître une forte lumière.
Ne comprenant pas ce qui se passait, ils eurent très peur.
Une voix leur dit :
« Pas de panique ! Écoutez plutôt :
cette nuit, en pleine jungle de Calais,
est né celui qui vous délivrera de la guerre,
des peurs et des égoïsmes.
Il inspirera la confiance, la bonté
et fera de chaque personne de bonne volonté un artisan de paix.
Voici à quoi vous le reconnaîtrez :
vous trouverez un nouveau-né emmailloté
dans des langes de fortune
et couché dans une boîte en carton. »
Puis, ce fut comme si une chorale céleste
se joignait à cette lumière.
Elle se mit à chanter :
"Gloooo-ria in excelsis Deo!"

Quand la chorale les eut quittés,
les vigiles se dirent entre eux :
allons jeter un œil dans cette jungle
pour voir ce qui s’y est vraiment passé.
Ils y allèrent et trouvèrent
Myriam, Youssouf et le nouveau-né
couché dans sa boîte en carton.

Lorsqu’ils les virent,
ils leur racontèrent dans un anglais approximatif
ce qui leur avait été dit au sujet de l’enfant :
"We hear that this kid will become a special king :
one who can help us to build peace on earth
and achieve harmony between people & nations
That’s awesome ! But can you believe it ?"

Les autres migrants,
qui s’étaient attroupés autour d’eux
étaient tout étonnés de ce qu’ils entendaient.
Quant à Myriam,
elle gardait tout ce qui se passait ce soir-là
aux tréfonds de son cœur.

Heureux de ces événements,
ils improvisèrent une fête
qui dura jusqu’à tard dans la nuit.
Puis, les vigiles s’en retournèrent
en chantant les airs de musique qu’ils avaient entendus,
car tout s’était déroulé comme on le leur avait dit."

Christian Vez et Xavier Gravend-Tirole

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire